Passer au contenu
-10% sur la première commande en s'abonnant à notre newsletter
-10% sur la première commande en s'abonnant à notre newsletter
Langue
s'engager dans la marine nationale

Comment s’engager dans la Marine nationale ?

Tu te sens marin dans l’âme et tu souhaites t’engager dans la Marine nationale ? Félicitations pour ta décision, moussaillon ! Te voilà bientôt embarqué pour une aventure militaire inoubliable à bord des navires de la Marine !

Cette branche marine de l’Armée française est accessible à partir de dix-sept ans. Le parcours de recrutement varie selon l’âge, les diplômes et le poste visé par le futur soldat.

Voici tout ce que tu dois savoir sur l’engagement dans la Marine nationale !

Si tu souhaites rejoindre l’Armée de terre ou de l’air, découvre notre article sur l’engagement dans l’armée française.

Les différentes écoles de la Marine nationale

école marine nationale

Selon l’âge du soldat et son niveau d’études, l’école de formation de la Marine nationale n’est pas la même. Voici les 4 écoles ouvertes pour la formation des futurs soldats de la Marine nationale française : l’école des Mousses, l’école des Matelots, l’école de Maistrance et la plus prestigieuse, l’école Navale.

L’école des Mousses : pour les moins de 18 ans

Vous avez le goût du risque et vous souhaitez vous former rapidement ? L’école des Mousses accueille tous les ans environ 250 jeunes recrues pour les former à la discipline militaire. La formation à l’école des Mousses dure dix mois et est accessible dès 16 ans avec un niveau 3ème. Cette école de la vie forme des jeunes militaires prêts à s’engager en mer dès leur plus jeune âge !

L’école des Matelots : l’école post-bac

école des matelots marine nationale

L’école des Matelots offre une formation à partir du baccalauréat à plus de 2000 soldats chaque année. Cette formation d’une durée de sept semaines est accessible de 17 à 30 ans. Après sa formation initiale, le nouveau matelot est affecté au sein d’une unité opérationnelle pendant une durée de 2 à 4 ans selon le métier choisi.

L’école de Maistrance : l’école post-bac des plus de 20 ans

Si vous aspirez à devenir officier marinier, l’école de Maistrance est votre école de formation ! Accessible à partir de 20 ans, l’école de Maistrance nécessite le baccalauréat. Pendant 5 mois, elle prépare les futurs officiers mariniers pendant une formation militaire et maritime. Ensuite, une formation d’une durée de 6 à 10 mois forme les officiers mariniers à leur futur métier. L’école de Maistrance nécessite de la rigueur, de la discipline et de l’ambition. Si tu te reconnais ici, soldat, n’hésite pas !

Voici quelques métiers accessibles après l’école de Maistrance : technicien, chef d’équipe, navigateur timonier. Le soldat officier marinier doit faire son choix parmi 48 formations métiers disponibles.

L’école Navale : accessible de bac+3 à bac+5

école navale marine nationale

L’école Navale est la plus prestigieuse des formations de la Marine nationale. Elle vise à former les futurs commandants et officiers de la Marine. Les soldats en formation à l’école Navale apprennent le management et l’expertise de leur spécialité. Cette école de la mer est accessible après un diplôme de bac+3 ou bac+5. Sa formation offre aux élèves officiers le grade d’ingénieur.

Les militaires sortant de l’école Navale doivent assurer rigueur, culture générale excellente et leadership.

Trois voies d’accès sont disponibles pour intégrer l’école Navale : concours d’officiers de carrière, concours d’officiers sous contrat, et concours en interne.

Les métiers de la Marine nationale

métier marine nationale

La Marine nationale forme de futurs militaires dans de nombreux secteurs ! Les portes de la Marine sont ouvertes à de nombreuses expertises : télécommunication, réseaux, ressources humaines… mais aussi à des expertises militaires spécifiques ! Voici quelques métiers spécifiques à la Marine nationale.

Mousse

Le mousse est le soldat débutant de la Marine nationale. C’est le premier grade disponible de cette armée, accessible dès l’âge de 16 ans après une formation à l’école des Mousses. Le mousse est un marin polyvalent, qui s’occupe des tâches mineures sur les navires. Pour autant, il est indispensable pour le bon fonctionnement de la Marine.

Matelot opérations et navigation

Le Matelot opérations et navigation occupe un poste essentiel au sein de la Marine. Affecté à l’équipe passerelle, il possède un rôle d’opérateur. La passerelle est le lieu de toutes les décisions et le matelot opérations et navigation possède de grandes responsabilités. Il est au cœur des supervisions et des opérations navales ainsi que de la manœuvre des navires.

Technicien sémaphoriste

Le militaire technicien sémaphoriste ne monte jamais à bord des navires, mais reste à terre ! Considéré comme un aiguilleur des mers, il surveille et contrôle le trafic maritime pour s’assurer de la sécurité des côtes françaises. Il peut travailler au sein de vigies, sémaphores ou CROSS ; en France Métropolitaine ou dans les DOM-TOM. C’est un métier indispensable pour lutter contre la pollution et le trafic maritime illicite !

Opérateur de maintenance aéronautique

Tout comme le technicien sémaphoriste, l’opérateur de maintenance aéronautique est affecté à terre ou sur les porte-avions en mer. Il s’occupe de la mise en œuvre des aéronefs et des opérations de maintenance et de nettoyage sur ces derniers. Il gère aussi l’entretien courant des avions et des hélicoptères.

Hydrographe

Sans les hydrographes, les cartes de la Marine nationale ne seraient pas à jour ! L’hydrographe est un soldat expert des cartes hydrographiques et océanographiques. Ce technicien scientifique de la Marine se charge de la mise à jour des cartes. Il étudie l’évolution des fonds marins afin d’assurer la fiabilité des accès et sécuriser les navires. C’est un métier passionnant et polyvalent qui nécessite culture scientifique et veille permanente !

Découvrez tous les métiers de la Marine nationale sur leur site internet.

Les parcours de recrutement de la Marine nationale

parcours recrutement marine nationale

Ça y est, la décision est prise et vous voulez rejoindre la Marine nationale ? Voici les 8 étapes de recrutement pour devenir marin au sein de cette armée française :

  1. Prenez contact avec la Marine nationale via les réseaux sociaux, leur site internet, les forums… C’est une étape de renseignement !
  2. Prenez rendez-vous avec un recruteur et un conseiller de la Marine nationale : il vous offrira des informations sur les métiers, les formations ainsi que sur la suite du recrutement.
  3. Ouvrez votre dossier de candidature pour intégrer officiellement la Marine nationale
  4. Ensuite, vous passez un entretien de motivation avec un conseiller de la Marine. Cet entretien est décisif pour choisir votre futur métier et votre affectation ! C’est le moment de montrer ce dont vous êtes capable !
  5. Vous passez des tests d’anglais, d’aptitude sportive et psychologique ; ainsi que des examens médicaux.
  6. Si tous les feux sont au vert, votre dossier est accepté par la Marine nationale.
  7. Vous entrez en formation dans votre école : vous commencez par une formation militaire puis par votre formation métier. Bienvenue dans l’équipage !
  8. À la fin de votre formation, vous êtes affecté à votre unité de la Marine nationale : la force océanique stratégique, la force d’action navale, la force de l'aéronautique navale ou la force des fusiliers marins et commandos. C’est officiel, vous êtes un soldat de la Marine nationale !

Devenir marin de réserve dans la Marine nationale

marin de réserve

Vous souhaitez vous engager à temps partiel au sein de la Marine nationale ? Pensez à devenir marin de réserve ou réserviste. Les marins de réserve comptent parmi 15% de l’effectif global de la Marine nationale. Pour le devenir, vous devez signer un Engagement à Servir dans la Réserve d’une durée de 1 à 5 ans.

Les réservistes peuvent être affectés dans de nombreux secteurs et domaines et sont essentiels au bon fonctionnement de la Marine nationale. Parfois dotés d’un passé militaire, la formation militaire n’est pas obligatoire pour les réservistes. Cette activité est rémunérée et non imposable.

Les marins réservistes de la Marine nationale profitent aussi d’avantages, de primes et d’aides financières, pour le permis de conduire par exemple. C’est un statut privilégié et accessible à chacun !

Voici les conditions préalables pour signer un Engagement à Servir dans la Réserve :

  • être volontaire ;
  • être de nationalité française ;
  • être âgé d’au moins 17 ans ;
  • être en règle au regard des obligations du service national ;
  • posséder l’ensemble des aptitudes requises et notamment physiques ;
  • ne pas avoir été condamné.

Les grades militaires dans la Marine nationale

grade militaire marine nationale

Comme pour les autres armées en France, les soldats de la Marine nationale peuvent évoluer selon des échelons. La Marine nationale classe ses marins par grade, selon 6 échelons : les militaires du rang, les officiers mariniers subalternes, les officiers mariniers supérieurs, les officiers subalternes, les officiers supérieurs et les officiers généraux.

Si vous souhaitez devenir marin et gravir les échelons de grade, vous devrez vous engager pleinement dans la Marine nationale et faire preuve de rigueur, de discipline et d’ambition.

Sachez que certains échelons sont accessibles directement sur concours après bac+3 et bac+5. Bon courage pour gravir les échelons, soldat !

Le plus haut grade de la Marine nationale, Amiral de France, n’est pas un grade, mais une distinction de l’État. Extrêmement rare, le dernier Amiral de France remonte à 1869 !

Vous voulez en savoir plus sur les grades dans la Marine nationale ? Lisez notre article complet sur les grades militaires dans la Marine nationale !

Découvre notre article sur l'obtention de la médaille militaire !

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Comparer les produits

{"one"=>"Sélectionnez 2 ou 3 articles à comparer", "other"=>"{{ count }} éléments sélectionnés sur 3"}

Sélectionnez le premier élément à comparer

Sélectionnez le deuxième élément à comparer

Sélectionnez le troisième élément à comparer

Comparer